Trésors oubliés

« I am not a machine ! ». Jouant très lentement la Berceuse de Chopin en en variant la tonalité, Guiomar Novaes défend sa liberté artistique et ses exigences de perfection face à l’indifférence du représentant de Vox : elle a déjà assez bien joué l’œuvre comme cela, inutile de reprendre, finira-t-il par asséner, lui mesurant la bande. Mais elle veut poursuivre et laisse éclater sa peine, son sentiment d’incompréhension, échangeant en français avec son ami Fred Plaut (qui fut le directeur artistique de certains de ses plus beaux 78 tours), récriminant en anglais.

Ce « burn out » capté par les micros aurait-il dû être publié ? Je ne sais trop, mais en tous cas il me fait pleurer, et cette Berceuse de Chopin égrenée, à laquelle elle se raccroche, seul point fixe dans cette tempête … Un Concerto “Jeunehomme” piquant et nostalgique à la fois, où le jeu si « formé » de Novaes, rythmes et couleurs entremêlés, rappelle simplement qu’elle fut l’une des plus belles pianistes du XXe siècle, enregistré live le 9 janvier 1950 avec le Little Orchestra Society et Thomas Scherman complète le portrait : écoutez seulement les ombres portées dans l’Andantino, miracle de pure poésie sans aucun soulignement.

Ward Marston et Gregor Benko ont assemblé dans ce premier volume des “Landmarks of Recorded Pianism” des raretés disparates mais toutes somptueuses, des Horowitz rarissimes (fragments hallucinants du 1er de Tchaïkovski avec Reiner), de magnifiques Variations sérieuses de Mendelssohn selon Abram Chasins, la Danse russe de PétrouchkaCortot transforme son piano en orchestre, un stupéfiant extrait de la 7e Sonate de Beethoven selon Josef Labor, des Lipatti plus si rares que cela, le Mässig de l’Opus 11 de Schönberg génialement recréé par Ervin Nyiregyhazi (qui mériterait bien que son art soit illustré par un fort coffret, ses captations en concert sont aussi nombreuses que stupéfiantes), La Campanella enlevée avec un chic fou par Ivan Davis sur un piano improbable (le Siena) ou encore cette Valse posthume de Chopin comme venue d’un autre âge, que Moritz Rosenthal rubatise à mort, géniale à sa façon.

Parmi tout cela, deux merveilles : L’Alouette de Glinka par Stanley Hummel, nostalgiquement chantée et trillée dans le vaste espace de cet immense clavier. Quel artiste absolument oublié et qui mériterait de voir ses microsillons Ersta republiés, mais aussi les rares concerts que l’on a de lui. Et puis quelque chose que je pensais ne jamais entendre : le 2e Concerto de Rachmaninov en concert le 27 juillet 1946 par Lev Pouishnov et l’Orchestre Symphonique de Londres emmené par Sir Adrian Boult.

Le document est prodigieux, qui montre Pouishnov au sommet de son art, la prise de son rendant bien compte de son toucher légendaire et on constatera qu’il est très proche, par les tempos, les phrasés, l’articulation des épisodes, des versions laissées par le compositeur. L’Adagio sostenuto est d’une beauté assez insoutenable.

Que nous réservera le volume II de ce voyage au pays des raretés pianistiques ?

LE DISQUE DU JOUR

Landmarks of Recorded Pianism
Volume I

Domenico Scarlatti
(1685-1757)
Sonate en ré mineur, K. 9
Sonate en sol majeur, K. 14
Sonate en sol mineur, K. 450
Johannes Brahms
(1833-1897)
Intermezzo en ut majeur, Op. 119 No. 3
Capriccio en ré mineur, Op. 116 No. 7
Dinu Lipatti – ca. 1945-1946

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Sonate pour piano No. 7 en ré majeur, Op. 10 No. 3
(extrait : partie du II. Largo e mesto)

Josef Labor – ca. 1921

Frédéric Chopin (1810-1849)
Mazurka en sol dièse mineur, Op. 33 No. 1
Etude en sol dièse mineur, Op. 25 No. 6
Iso Ellinson – 8 January 1932 (German Columbia)

Valse en mi mineur, B. 56
Moritz Rosenthal – 30 June 1939, Chicago (RCA)

Franz Liszt (1811-1886)
Grandes études de Paganini, S. 141 – No. 3, “La Campanella”
(Allegretto en sol dièse mineur)

Ivan Davis – ca. 1960

Mikhaïl Glinka (1804-1857)
L’Alouette, mélodie pour voix et piano (arr. pour piano : Balakirev)
Stanley Hummel – ca. 1960

Sergei Rachmaninov (1873-1943)
Concerto pour piano No. 2 en ut mineur, Op. 18
London Symphony OrchestraSir Adrian Boult, direction
Leff Pouishnoff – 27 July 1946

Igor Stravinski (1882-1971)
Trois mouvements de Pétrouchka (extrait : I. Danse russe)
Alfred Cortot – 6 December 1927 (Gramophone Company)

Arnold Schönberg (1874-1951)
3 Pièces, Op. 11 (extrait : II. Mässig)
Ervin Nyiregyhazi – 20 March 1978

Felix Mendelssohn-Bartholdy (1809-1847)
Variations sérieuses, Op. 54
Abram Chasins – 12 November 1931 (Gramophone Company)

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893)
Concerto pour piano No. 1 en si bémol mineur, Op. 23
(5 extraits, des 1er, 2è et 3è mvts)

The Philadelphia OrchestraFritz Reiner, direction
Vladimir Horowitz – 5-6 February 1932 (enregistrements expérimentaux
du “Bell Telephone Laboratory”)

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Sonate pour piano No. 7 en ré majeur, Op. 10 No. 3
(extrait : III. Minuet. Allegro, extrait)

Vladimir Horowitz – 29 May 1959 (RCA Victor)

Felix Mendelssohn-Bartholdy (1809-1847)
Scherzo a Capriccio en fa dièse mineur, WoO 3
Vladimir Horowitz – 2 May 1980

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Concerto pour piano No. 9 en mi b majeur, K. 271 “Jeunehomme”
Little Orchestra SocietyThomas Scherman, direction
Guiomar Novaes – 9 January 1950
Final recording session for Vox Records
Guiomar Novaes – ca. 1961-1962

Un album de 2 CD du label Marston 520732
Acheter l’album sur le site du label Marston

Photo à la une : la pianiste Guiomar Novaes – Photo : © DR