Le violon de Stravinski

Le violon de Stravinski avait un visage, celui de Samuel Dushkin, virtuose polonais qui lui inspira à peu près tout ce qu’il aura écrit pour l’instrument à quatre cordes, mieux il a une identité sonore que l’on peut entendre entre autres dans l’enregistrement légendaire du Concerto qu’il grava avec Stravinski et l’Orchestre Lamoureux, archet brillant mais mordant, jeu à la corde, phrasés incisifs, harmonies abrasives, un grand violoniste moderniste qui sera aussi le créateur de Tzigane de Ravel et l’inspirateur du Premier Concerto de Bohuslav Martinů.

Ilya Gringolts a-t-il entendu l’enregistrement de Samuel Dushkin ? Certainement, l’ardeur abrasive de son archet, le fini ironique des phrasés, les rythmes carrés, les batteries fusantes y font penser immédiatement, mais en place de l’âpreté, une sonorité racée, suprêmement élégante, transfigure le Concerto mais aussi la Suite italienne, le Divertimento, toutes œuvres où Stravinski aura retrempé sa plume chez d’autres compositeurs et se la sera faite corriger par Dushkin : voyez comme tout tombe bien sous les doigts dans ces musiques qui semblent si rebelles.

Tout ce que le compositeur aura écrit pour le violon, sinon justement ce que le violon, personnage pourtant central de L’Histoire du soldat y joue, se retrouve dans ces deux disques admirablement enregistrés, où Ilya Gringolts donne à l’ensemble une cohérence certaine, pour le style comme pour le propos, entre fantaisie et nostalgie, modernisme et néo-classicisme, si bien que même dans les opus les plus russes quelque chose du « Stravinski international » se fait entendre.

Mention spécial à Peter Laul qui fait de son piano un vrai partenaire : écoutez leur impeccable Tango, les deux opus déduits de Pulcinella (Suite italienne et Suite pour violon et piano), ces danses parfaites où la langue de Stravinski affute son vocabulaire elliptique.

Ensemble parfait, déjà indémodable.

LE DISQUE DU JOUR


Vol. 1
Igor Stravinski (1882-1971)
Pastorale (version pour violon et piano)
L’oiseau de feu, KC 10
(4 extraits : Prélude et Ronde des princesses, Berceuse, Scherzo)

Chanson russe, extraite de “Mavra”
Danse russe, extraite de “Pétrouchka”
Suite pour violon et piano sur des thèmes, fragments et pièces de Pergolesi (arrangements de “Pulcinella”)
Duo concertant
Chant du rossignol et Marche chinoise, extraits du “Chant du rossignol”
Claude-Joseph Rouget de Lisle (1760-1836)
La marseillaise (arr. Igor Stravinski, pour violin seul)
Un album du label BIS 2245

Vol. 2
Igor Stravinski (1882-1971)
Pastorale (version pour violon et 4 instruments à vent)
Ballade, extraite du ballet “Le Baiser de la fée”
Suite italienne
Divertimento du “Baiser de la fée”
Variation d’Apollo, extraite de “Apollon musagète”
Concerto pour violon et orchestre en ré majeur
Élégie, pour violon seul
Tango (arr. S. Dushkin, pour violon et piano)
Un album du label BIS 2275

Ilya Gringolts, piano
Peter Laul, piano
Orquesta Sinfonica de Galicia
Dima Slobodeniouk, direction

Acheter l’album sur Amazon.fr : Vol. 1, Vol. 2
Télécharger ou écouter les albums en haute qualité sonore sur Qobuz.com : Vol. 1, Vol. 2 

Photo à la une : Le violoniste Ilya Gringolts – Photo : © DR