La belle idée

Un premier album chez Fuga Libera faisait déjà de BeethovenBagatelles Op. 33, Sonate Op. 111 – le point de bascule de son premier disque intitulé « Transtition ». Une rare sonate narrative de Dussek l’ouvrait, les Variations sérieuses de Mendelssohn le refermaient, le tout joué sur deux pianoforte, un Schöfftos de 1812, un Graf de 1826 Continue reading La belle idée

De l’art de bien rééditer, Vol. 16 : Pour la gloire de Jascha Horenstein

Jascha Horenstein fréquenta assidument la classe de composition de Franz Schreker au Conservatoire de Vienne où il eut pour condisciple Karol Rathaus alors que triomphait sur la scène de l’opéra de la capitale autrichienne l’œuvre d’un jeune compositeur de dix neuf ans, Violanta d’Erich Wolfgang Korngold. Continue reading De l’art de bien rééditer, Vol. 16 : Pour la gloire de Jascha Horenstein

Trois chefs-d’œuvre

Varsovie, 26 novembre 1982. Sviatoslav Richter célèbre le centième anniversaire d’un compositeur dont il joua les œuvres sa vie durant, et qui pourtant ne figure qu’à la marge de sa discographie officielle : Karol Szymanowski.

Non pas les Masques ou les Métopes, mais les Deuxième et Troisième Sonates. Szymanowski avait conçu sa Sonate No. 2 comme une réponse moderne à la Hammerklavier de Beethoven, et avait prévenu ses interprètes qu’ils se trouveraient confrontés à une partition injouable … ce qui n’effraya pourtant pas Arthur Rubinstein qui la créa à Varsovie le 11 mai 1911. Continue reading Trois chefs-d’œuvre