Archives par mot-clé : Severin von Eckardstein

Tel qu’en lui même

Le Chopin le plus complexe, à jouer autant qu’à comprendre ? La Polonaise-fantaisie, douze minutes de rêve éveillé où le piano divague. Severin von Eckardstein, qui confesse volontiers n’avoir rien à dire chez Chopin, l’improvise littéralement Continuer la lecture de Tel qu’en lui même

Double Miroir

Un nouvel élu pour l’opus majeur où Ravel inventa son piano ? Oui. Les Noctuelles hallucinées que Michael Brown fait crier dans son clavier en stupéfieront plus d’un. La pièce la plus insaisissable, et d’une vraie difficulté autant pour les doigts que pour l’intellect, de tout le piano de Ravel Continuer la lecture de Double Miroir