Archives par mot-clé : Sergio Fiorentino

Terre promise

On sait la carrière à éclipses de Sergio Fiorentino, tardivement renouée, et plus encore magnifiée au long des ultimes années. Ce pianiste racé, qui aurait mérité la renommée d’Arturo Benedetti Michelangeli (lequel l’admirait comme le « seul autre pianiste ») Continuer la lecture de Terre promise

Le Génie

13 juillet 1997, Sergio Fiorentino connaissait alors l’acmé de sa seconde carrière de concertiste, les Etats-Unis le redécouvraient, et il aimait à se produire devant le public rajeuni du festival de Newport. Cela s’entend dans ce récital où l’on croit voir un jeune homme de vingt ans Continuer la lecture de Le Génie

Débuts

Jean-Philippe Collard en avait fait, je crois bien, son premier disque (les Barcarolles de Fauré suivront de peu), plus personne n’avait osé commencer par les deux opus emblématiques du piano de Rachmaninov composés de part et d’autre de la Grande Guerre, Alberto Ferro l’ose. Qui s’étonnerait de voir un pianiste italien se brûler à des œuvres Continuer la lecture de Débuts

Ultima Verba

Cela n’ajoutera certainement rien à sa gloire, qui fut si cruellement posthume, mais enfin pour moi chaque note laissée par Sergio Fiorentino est précieuse. Donc, le 10 août 1998, dans le petit théâtre de Roca Vescovile di Bertinoro, sur un piano un peu revêche Continuer la lecture de Ultima Verba

Le pianiste de Rachmaninov

Sergio Fiorentino avait en quelque sorte renoncé à sa carrière, redevenu professeur au Conservatoire de Naples, y perpétuant l’enseignement de son maître Paolo Denza, offrant à ses élèves rien moins que les secrets de Ferruccio Busoni. Mais il n’avait pas Continuer la lecture de Le pianiste de Rachmaninov