Archives par mot-clé : Lionel Tertis

Altos d’Albion

L’alto était devenu cet instrument d’orchestre, méprisé des compositeurs, qui n’avaient plus écrit pour lui d’ouvrages concertants majeurs depuis la Symphonie concertante de Mozart, oubliée elle-même, pire !, d’opus d’importance Continuer la lecture de Altos d’Albion

Trois univers

Tout un premier album montrait déjà le tropisme anglais qui poursuivait l’alto d’Adrien La Marca, il faut avouer que son instrument fut bien servi par les compositeurs d’Albion, inspirés par la haute figure de Lionel Tertis, puis par celle de William Primrose Continuer la lecture de Trois univers

Paysages

La voix intérieure, discrète, subtile de l’alto avait trouvé en Angleterre durant l’entre-deux-guerres un artiste d’une élégance folle : Lionel Tertis. Ralph Vaughan Williams lui écrivit une partition étrange, Flos Campi, où son alto allait de l’orchestre au chœur. Continuer la lecture de Paysages

Paris, fin de siècle

On ne le sait plus assez, mais le paysage musical parisien à la fin du XIXe siècle était d’une variété et d’une complexité assez inouïe. Si le théâtre lyrique avait fait la fortune du Paris des Romantiques, le Paris de Baudelaire et de Verlaine, celui des Saturniens et des Parnassiens avait son équivalent en musique. Pléthore de compositeurs écrivaient des pièces libres pour les nombreux concerts des salons ou des sociétés de musique. Continuer la lecture de Paris, fin de siècle

Rebecca l’enchanteresse

En 1919, Rebecca Clarke présenta au concours Sprague Coolidge une Sonate pour alto et piano, commencée par un trait saisissant en appel de trompette. L’opus médusa le public et le jury par son inspiration et sa science Continuer la lecture de Rebecca l’enchanteresse