Archives par mot-clé : HMV

Le mystère Barentzen

Enfant prodige pour son malheur, flanqué d’une mère abusive, douée comme peu dans sa génération, Aline van Barentzen avait tout pour être une des pianistes majeures de son temps Continuer la lecture de Le mystère Barentzen

L’orchestre peintre

Sir Thomas Beecham mena avec entêtement un même combat pour faire reconnaître en Angleterre les œuvres de Jean Sibelius et de Frederick Delius. Le second était pourtant anglais, de naissance certes, mais si peu en fait : sa vie aventureuse l’avait conduit Continuer la lecture de L’orchestre peintre

Les Muses

Furtwängler aimait le timbre chaleureux de son violon, la distinction de ses phrasés, l’élévation naturelle de son jeu, Edwin Fischer, pour deux Sonates de Brahms inoubliables, avait accordé son piano tonnant à la lyrique effusive de celle qui fut Continuer la lecture de Les Muses

De l’art de bien rééditer, Vol. 22 : La musique du Juste

Adolf Busch aura été l’exemple de la conscience allemande : aryen parfait, type physique de l’idéal nazi, il tourna les talons devant Hitler lorsque celui–ci lui interdit de se produire en duo avec son gendre, Rudolf Serkin, s’exila d’Allemagne, gardien de son trésor national, la musique. Continuer la lecture de De l’art de bien rééditer, Vol. 22 : La musique du Juste

Le miracle Fistoulari

A huit ans, il dirigeait la Symphonie « Pathétique » ! Tout était donc tracé, Anatole Fistoulari serait sa vie durant associé au compositeur d’Eugen Onegine. Carrière d’enfant prodige, puis engagé par Chaliapine comme chef de son Grand Opéra Russe, la scène l’accapare et Massine l’y assigne Continuer la lecture de Le miracle Fistoulari