Archives par mot-clé : Henryk Szeryng

L’archet du Roi

David Oistrakh, l’entendant gamin, le prit sous son aile. Jean Ter-Merguerian trouva en lui plus qu’un professeur, un second père : il lui donna sa majestueuse technique d’archet qui bluffa tous ses collègues et lui valut de remporter le Long-Thibaud en 1961 Continuer la lecture de L’archet du Roi

Boîte à merveilles

Voici peu, Universal regroupait les enregistrements qu’Henryk Szeryng avait consentis à Philips, Mercury ou Deutsche Grammophon, somme qui englobait quasi tout son répertoire, sinon le Concerto de Manuel Maria Ponce Continuer la lecture de Boîte à merveilles

Elfes et tempêtes

Pas de paysages plus contrastés que ceux offerts par Mendelssohn d’une symphonie à l’autre. Longtemps l’Ecossaise vif argent, somptueusement cinématographique de Doráti à Londres, couplée logiquement à ses Hébrides spectaculaires Continuer la lecture de Elfes et tempêtes

Ferveur

Pour Hans Rosbaud, ce parangon de la musique de son temps dont le style de direction d’orchestre si clair influença Pierre Boulez, le grand répertoire était un devoir : à la tête de son orchestre de la Sudwestfunk il se devait de présenter au public Beethoven, Brahms, Schubert, Mozart, Haydn, Bruckner même, en les mâtinant de Berg et de Schönberg. Continuer la lecture de Ferveur

Jeune Pologne

Le couplage est inédit, mais d’une logique imparable, et évident musicalement : le grand Concerto pour violon que Mieczysław Karłowicz écrivit en 1902, et par lequel il sacrait dans un opus flamboyant la tradition romantique, permit à Szymanowski de rompre les amarres Continuer la lecture de Jeune Pologne