Archives par mot-clé : Francesco Cavalli

Bostridge ultramontain

Hier, pour Pentatone, un plein disque de mélodies de Respighi, aujourd’hui tout un album de ce que jadis, soprano, ténor ou baryton, nommaient « arie antiche ».

Cavalli, Vivaldi, Stradella, Vinci, Cesti, plongée dans l’opéra vénitien, romain ou napolitain du Seicento ou du moins en sa part tendre et lyrique, ses amants esseulés : Bostridge a la sagesse de laisser à ses collègues contre-ténors ou sopranistes les emplois virtuoses que sa voix lui interdit. À lui donc, le dolce et la douleur, l’expiation et la résignation, dans l’écrin poétique d’une Cappella Neapolitana réglée avec art par Antonio Florio.

Certains fustigeront l’italien exotique, le chant blanc, très british, l’absence de déboutonnage, mais je me régale à ces élégances, ce style, cette modestie amoureuse des textes qui me semblent venir d’un autre âge. On aime Ian Bostridge ou on ne l’aime pas.

LE DISQUE DU JOUR

Tormento d’amore

Antonio Sartorio (1630-1680)
L’Orfeo (1672) – Sinfonia
Francesco Cavalli (1602-1676)
Eliogabalo (1667) – Aria « Io resto solo? … Misero, così va »
Alessandro Stradella (1639-1682)
Il Corispero o l’Almestilla (1677) – Aria « Soffrirà, spererà »
Antonio Cesti (1623-1669)
Il Tito (1666) – Aria « Berenice, ove sei? »
L’Argia (1655) – Sinfonia</em/>
Cristofaro Caresana (ca. 1640-1709)
Le avventure di una fede (ca. 1675) – Aria « Tien ferma Fortuna »
Francesco Provenzale (1624-1704)
Il Stellidaura vendicante (1674) – Aria « Deh rendetemi ombre care »
Il schiavo di sua moglie (1672) – 2 extraits : Sinfonia ; Aria « Che speri, o mio core »
Giovanni Legrenzi (1626-1690)
Il Totila (1677) – Sinfonia
Leonardo Vinci (1690-1730)
Siroe, re di Persia (1726) – 2 extraits : Aria « Se il mio paterno amore » ; Aria « Gelido in ogni vena »
Nicola Fago (1677-1745)
Il faraone sommerso (1709) – 2 extraits : Sinfonia ; Aria « Nuove straggi, e spaventi »
Antonio Vivaldi (1678-1741)
Il Farnace, RV 711d (1731) – Aria « Gelido in ogni vena »

Ian Bostridge, ténor
Cappella Neapolitana
Antonio Florio, direction

Un album du label Warner Classics 19029503707
Acheter l’album sur Amazon.fr – Télécharger ou écouter l’album en haute-définition sur Qobuz.com

Photo à la une : le ténor Ian Bostridge – Photo : Sheila Rock

L’Autre Cavalli

Mort à quarante-six ans, laissant son aîné Francesco Cavalli lui survivre sept années, Pietro Antonio Cesti fut l’autre génie de l’Opéra Vénitien du XVIIe siècle. On le releva de ses vœux à l’occasion de ses trente-six ans, alors qu’il était déjà devenu un Continuer la lecture de L’Autre Cavalli

La révolution Cavalli

Cavalli composa pour Venise un fleuve d’opéras qui produisit l’âge d’or d’un style mêlant le tragique et le buffo, l’élégiaque et la comédie, mais il écrivit aussi pour d’autres théâtres ultramontains Continuer la lecture de La révolution Cavalli

Musique de l’œil

La musique se voit dans la peinture vénitienne, mieux, elle se montre, de la trompette de la Gloire de Giuseppe Angeli au « concertino » qui accompagne les joueurs de cartes de Pietro Longhi nommant d’ailleurs son tableau. Instruments pour les scènes mythologiques ou les « moralités », fresques où Continuer la lecture de Musique de l’œil