Archives par mot-clé : Bohuslav Martinů

Impressions d’orchestre

La belle idée d’enfin rassembler sur un disque les trois triptyques impressionnistes que Bohuslav Martinů composa entre 1955 et 1958 : il épurait son orchestre, l’éclairait de couleurs latines, lui donnait une fluidité onirique que Les Fresques de Piero della Francesca Continuer la lecture de Impressions d’orchestre

Flamboyant

Dans l’embrasement motoriste du Finale où des danses populaires se sur-impriment, soudain, après une brève cadence, le violoncelle s’échappe dans l’aigu pour une phrase déchirante de nostalgie. Martinů avait prévenu Pierre Fournier d’attendre qu’il ait révisé son Premier Concerto écrit dans l’ivresse de son séjour parisien Continuer la lecture de Flamboyant

Le Concerto retrouvé

Harry Halbreich était en train de boucler le catalogue de l’œuvre de Bohuslav Martinů lorsqu’il apprit qu’on venait de retrouver le Concerto écrit pour Samuel Dushkin au début des années trente. Qu’allait-il dévoiler, une partition d’importance ou un ouvrage Continuer la lecture de Le Concerto retrouvé

Paysages

La voix intérieure, discrète, subtile de l’alto avait trouvé en Angleterre durant l’entre-deux-guerres un artiste d’une élégance folle : Lionel Tertis. Ralph Vaughan Williams lui écrivit une partition étrange, Flos Campi, où son alto allait de l’orchestre au chœur. Continuer la lecture de Paysages