Archives par mot-clé : Arthur Ancelle

Moscou-Londres

Jolie idée d’herboriser dans le répertoire à deux pianos – plus abondant qu’il n’y paraît – des compositeurs russes de la fin du Romantisme. Rachmaninov aura définitivement marqué le genre, deux Suites et les Danses symphoniques auront suffi Continuer la lecture de Moscou-Londres

Le ruban dénoué

La Belle époque que proclame dans un grand élan de danse la Valse carnavalesque de Cécile Chaminade et qui nomme le nouvel album de Ludmila Berlinskaya et d’Arthur Ancelle se réalise absolument dans le chef-d’œuvre pianistique de Reynaldo Hahn Continuer la lecture de Le ruban dénoué

Piano français

Marier la Sonate de Dutilleux et deux pages majeures de Fauré, quelle étrange idée, non ? Mais lorsque la dernière mesure de la Ballade du second résonne et qu’y succède l’entre chiens et loups qui ouvre l’Allegro de la Sonate, une certaine poésie du son, du phrasé de l’harmonie, si française, résonne. Continuer la lecture de Piano français

Ballets à vingt doigts

Enfermer les orchestres du Roméo et Juliette et de Cendrillon de Prokofiev dans deux pianos ? Les libérer oui ! Arthur Ancelle s’est frotté à l’exercice pour Roméo et Juliette avec plus que de l’habileté, une pointe de génie, et des inventions surprenantes mais diablement efficaces comme ces doigts qui font tambourin au début des Masques. Continuer la lecture de Ballets à vingt doigts