Tag Archives: Robert Fine

Premiers émois

Décembre 1953 : Antal Doráti enregistre Casse-noisette pour le micro unique de Robert Fine inaugurant sa première série de gravures des trois ballets de Tchaikovski. Il reviendra au conte d’Hoffmann par deux fois encore, à Londres (London Symphony Orchestra, 1962), puis à Amsterdam (Concertgebouw, 1975). Continue reading Premiers émois