Le trésor le mieux caché de Roumanie

Le 24 septembre dernier, Valentin Gheorghiu était honoré d’un titre qu’il n’espérait probablement plus : on venait de créer à l’Académie Roumaine un fauteuil supplémentaire, Gheorghiu serait enfin membre de l’illustre institution. Honneur majeur mais venu bien tardivement. A quatre-vingt six ans, le plus musicien des pianistes roumains de sa génération Continue reading Le trésor le mieux caché de Roumanie

Malheriade II : Blumine

En 1984, Seiji Ozawa revenait devant les micros de la Deutsche Grammophon pour compléter sa version princeps de la Symphonie No. 1 gravée en 1977 avec l’Orchestre Symphonique de Boston (1).

SEIJI OZAWA, 2006, paper collage, 120x100cm
Le chef d’orchestre nippon Seiji Ozawa. Portrait réalisé en 2006 par Beata Drozd (collage on board, 34”x40”)

On venait d’éditer Blumine, une pièce initialement écrite exactement un siècle plus tôt par le jeune Gustav Mahler Continue reading Malheriade II : Blumine

Obsession Première

En faisant le rappel à l’occasion de la parution du disque de Ludovic Morlot des diverses versions de la Première Symphonie d’Henri Dutilleux, on avait la sensation de laisser de coté un enregistrement majeur de cette œuvre qu’on aime tant. Défaillante mémoire, discothèque mal classée. Continue reading Obsession Première

Attention, chef-d’œuvre !

Amadis, le chef d’œuvre de Lully ? Avec Atys, qui grâce au revival de Jean-Marie Villégier et de William Christie lui a volé la vedette et décidé de la renaissance Lully, oui. Car en ranimant Amadis, déserté jusque là par le théâtre du Grand Siècle, Quinault fournissait à son musicien un matériau splendide où les enchantements Continue reading Attention, chef-d’œuvre !