Le chant du rossignol

Le piano français n’est pas avare de chefs-d’œuvre, et même dans sa marge, des compositeurs moins exposés que Ravel, Debussy ou Fauré, s’y sont montré inspirés. Le disque peu à peu les découvre, la cause semble entendue pour Séverac, pour Roger-Ducasse, pour Gabriel Dupont et pour Abel Decaux, elle le serait pour Pierné si Warner consentait à rééditer l’intégrale de Diane Andersen, merveille qui dort dans les tiroirs.

Et Reynaldo Hahn ? Si longtemps méprisé, le compositeur de Mozart aura écrit pour tous les genres avec le même bonheur. On ne savait plus rien de son piano jusqu’au jour où Earl Wild, dont la culture était pléthorique, exhuma Le Rossignol éperdu, l’enregistrant en 2001 pour son propre label Ivory Classics. Quelle révélation d’une portée poétique inouïe qui suffisait à inscrire Hahn parmi les maîtres du piano à l’orée du XXe siècle.

Depuis, Cristina Ariagno aura gravé tout l’œuvre de piano seul, acte pionnier qui demeure admirable même en face de la somme reprise et augmentée aujourd’hui de quatre inédits par Alessandro Deljavan.

Ma préférence va à l’intégrale du pianiste italien, il est si libre, si inventif, animant tout dans ces musiques de charmes, de demi-genre, de demi-lune, campant des paysages à la Watteau, imaginant des Orients apaisés et somptueux, “aquarellant” un Versailles onirique. Son Rossignol éperdu est à tomber, tellement tendre, tellement désarmant. Mais les Valses, l’admirable Sonatine, les géniaux Portraits de peintres qui sont du Proust en musique, tout ce qui en dehors du Rossignol élargit encore vers l’intime ce chant désarmant qui fait pleurer, comme il les entend et comme il les donne à entendre !

Somme fabuleuse, œuvre d’un pianiste-poète qui est l’un des tous grands de sa génération, immanquable, essentiel et de plus très bien enregistré ici.

LE DISQUE DU JOUR

Reynaldo Hahn (1874-1947)
L’œuvre intégrale pour piano à deux mains
Le Rossignol éperdu
Juvenilia
Les Impressions
Pièces d’amour
Au clair de lune
Portraits de peintres
Valses
Sonatine
Etc.

Alessandro Deljavan, piano

Un coffret de 4 CD du label Aevea Classics 15004-07
Acheter l’album sur le site www.ledisquaire.com ou Amazon.fr

Photo à la une : © DR