L’autre amour

On l’oublie trop, Klaus Tennstedt, avant de s’enfuir d’Allemagne de l’Est, fit sa carrière à l’opéra, Konzertmeister au Théâtre de Halle dès 1948, puis en 1958 nommé directeur musical du Semper Oper de Dresde. Toute une première vie de musique que son engagement en faveur de Gustav Mahler allait faire oublier Continue reading L’autre amour