Tansman en mélodies

Dans chacune de ses œuvres, le génie d’Alexandre Tansman rayonne. Les mélodies n’échappent pas à cette règle, comme le démontre ce très beau disque de Malgorzta Woltmann-Ebrowska qui réunit quatre cahiers écrits de 1918 à 1955. L’occasion de vérifier qu’au seuil des années vingt, la langue de Tansman était déjà entièrement formée, son harmonie si spécifique, éprouvée, son art des lignes mélodiques dispersées dans la polyphonie et des rythmes complexes assumé. Continue reading Tansman en mélodies

Prodige ?

On l’a assez proclamé, Benjamin Grosvenor sera le nouveau Cherkassky : un pianiste virtuose qui ose tout, grâce à des moyens phénoménaux, qui dore la sonorité de son Steinway, qui vous envoie des paillettes avec les doigts directement dans les mirettes. Mais l’autre partie de la critique l’entend comme un musicien, un artiste visité par les Dieux, un Lipatti en somme. Continue reading Prodige ?