Sonates sans Rosaire

Biber, Schmelzer, Muffat, ce large chant du violon qui ouvre la Sonate en ré majeur ? Non, Romanus Weichlein auquel Olivier Fortin et ses amis de l’Ensemble Masques consacrent un plein disque, puisant dans son Opus 1, L’Encaenia Musices, paysagé de quelques Capriccio, Chaconne ou Passcaglia, signés Kuhnau, Pachelbel, Kerll, Böhm ou Muffat. Continue reading Sonates sans Rosaire

Vienne heureuse

Parmi la pléthore de compositeurs viennois de l’entre deux-guerres que l’on n’en finit pas de (re)découvrir, le temps de Karl Weigl serait-il venu ?

En 2000, Thomas Sanderling avait enregistré pour BIS la 5e Symphonie, dite « Apocalyptique ». En 1945, quatre années avant sa mort, Weigl écrivait une partition toute entière absorbée Continue reading Vienne heureuse